Sans aucun doute,  la dernière version du SUPERTEF  ! !    
( dossier en construction, susceptible de corrections, modifications )

STF19

La fabrication  du STF05 , du STF13 tels que décrits précédemment est maintenant impossible ne serait-ce que par la non disponibilité des circuits imprimés nécessaires.
Ces circuits imprimés sont d'ailleurs irréalisables par l'amateur : double face avec trous métallisés de 0,2 mm indispensables pour le codeur par exemple
La lecture d'un message du groupe SUPERTEF de YAHOO regrettant cette situation m'a quelque peu interpellé et m'a incité à réfléchir à une solution si tant est qu'il existe encore
des amateurs intéressés par une réalisation personnelle. Mais même s'il n'y en a plus le travail méritait d'être fait  !
Bien entendu on trouve maintenant à faible coût émetteurs et récepteurs ce qui ne motive pas les amateurs RC à construire eux-mêmes leur matériel.
C'est dommage car la satisfaction d'utiliser un ensemble de sa propre fabrication est grande.
Surtout quand il s'agit d'un matériel performant dont nous rappellons ci-dessous les caractéristiques essentielles :

- 3 pages de 25 triplets ( base, bis, ter ) de cellules soit équivalent à 75 cellules
- Programmation des cellules simple avec  possibilités puissantes
- Autotrim instantané par un simple poussoir  ( fonction peu courante )
- Choix entre trame PPM ( pour modules FRSKY, ASSAN.... )  ou binaire pour modules XBEE.   Dans ce dernier cas  la transmission est totalement numérique.
- Stick classique à potentiomètres ou à effet hall Frsky
- Intégration d'une télémesure vocale gérant 6 informations avec alarmes et paramètres pour  Altimètre, Variomètre, Tachymètre, Voltmètre, Ampèremètre, Thermomètre, Anémomètre, Débit-mètre
- Programmation ou reprogrammation du logiciel facile, par l'utilisateur lui-même

Ces considérations m'ont donc poussé à revoir la conception générale du STF13 pour aboutir à un montage plus simple et d'un prix de revient aussi bas que possible
Nous verrons au moment de parler de la liste des composants que nous avons retenu les moins chers et les plus faciles à installer
Les amateurs intéressés devront se reporter à la description du STF13  pour avoir une bonne idée de ce qu'il faut faire

Le STF19  est prévu pour fonctionner avec des manches à effet Hall type M7 de FRSKY

Nous vous proposons dans cette page  les documents qui vous permettrons de réaliser le STF19. Un beau projet de travail pour occuper les mois d'hiver !

.codeur-telem.jpg (168789 octets)

 

            LES  CARTES de la réalisation

Les circuits imprimés seront en principe à faire soi-même mais on peut aussi trouver des fabricants
les faisant à la demande pour un prix plus que raisonnable.
Nous avons choisi le simple face pour toutes les plaquettes à fin de réduire  le coût
Les fichiers PostScript sont donnés plus loin, dans les listes de composants

               Le circuit imprimé principal
Ce circuit réunit en une seule plaque le codeur et la télémesure.
La partie télémesure est pratiquement identique à celle des versions précédentes.
On s'y reportera donc pour glaner les renseignements utiles
Dans le coin bas de gauche, départ des 3 conducteurs vers l'ampli BF
En haut les départs vers le clavier de commande. Voir aussi  Tx/Rx/+/- pour
(re)programmation du µC. En bas connecteurs afficheur et de mise en place
initiale du bootloader par l'auteur

Par contre la partie codeur est différente car nous avons choisi le même
microcontrôleur à 80 broches  que celui de la télémesure au lieu du 112
broches du codeur STF05. Gain de prix, gain d'espace sur la carte
Autre point non visible sur la figure ci-contre : ce circuit imprimé est simple face, le verso
ne servant qu'à véhiculer quelques connexions filaires qui apparaissent ci-contre en gros traits noirs
Les deux parties ici jointives peuvent être séparées si nécessaire, la télémesure
pouvant être abandonnée si elle n'est pas utile au réalisateur. Remarquer les bandes
vides de part et d'autre  de la télémesure ce qui permettra de choisir la position
des vis de fixation en fonction des possibilités du boîtier
Le µC choisi permet les mêmes fonctions que celles du STF13 qui avait été
sommairement présenté : Le STF05-13
Bien entendu quelques modifications ont été nécessaires : Le port du clavier est
ici le A (PTA) alors qu'il était le C (PTC). Différence plus importante, le port AD
de lecture des actionneurs n'est plus un 16 voies mais un 8 voies seulement.
Heureusement le STF19 n'a plus de trims mécaniques comme prévu sur le STF05 ou STF13.
On gagne ainsi 4 voies. Toutefois pour garder un maximum d'actionneurs
un multiplexeur 4053 a été ajouté portant le nombre d'entrées AD de lecture de 8
à 10 . Nous avons donc les entrées M1,M2, M3,M4, M5,M6,M7,M8, Trg et Bat.
Les entrées AD se font sur des picots 2.54 situés à gauche et à droite de la carte.
L'entrée Bat de lecture de la tension batterie est câblée sur la carte.
Les entrées M1 à M4 requièrent toujours des amplis OP car les potentiomètres
de manches ont une course de 90° environ seulement donnant des tensions de 3 V
à 4V environ alors que le convertisseur AD du µC réclame de 0 à 5V.
Notez l'utilisation de 8 petits ajustables 5x5mm beaucoup plus économiques que
ceux du STF05/13
Le codeur gère toujours une horloge temps réel ici câblée avec un DS1302, son quartz 32768 Hz 
et sa batterie 2.4V de sauvegarde de l'heure,la date et des 32 octets RAM du circuit.    
Les quartz 16 MHz des deux sections sont placés au verso ( donc non visibles ) pour une pose plus faciles.
On trouvera aussi au verso quelques R et C de tirage.à la masse.
A côté des 5 picots coudés du clavier des picots prévus pour les straps J1 et J2 permettant l'écriture initiale des données de fonctionnement des 3 pages flash toujours disponibles
Juste au-dessus on a les pastilles de soudure du connecteur Picoflex et de son câble plat à 8 conducteurs ( montés ou verso ) reliant le port A aux 12 commutateurs de fonctions.
En haut du codeur remarquer le connecteur pour bootloader ( bk,+,R,-) et la rangée de départ vers DIN, cimp relais (PT4, PPM,PT1,TY)et (re)programmation du µC (m, +5, Tx, Rx)
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       

         Voir ci-dessous le détail de quelques composants du verso outre le quartz 16 MHz                                                                               ci dessous le   Circuit imprimé des interrupteurs

                   9   condensateurs 805 de 10 ou 22 nF  découplant les entrées AD   
                  7 résistances 805 de 10 k assurant le tirage à la masse des lignes du clavier ( sauf PA5 )
            Ces éléments sont soudés d'une part sur les extrémités des picots 2.54 et d"autre part sur un Suppint.jpg (45328 octets)
            fil nu relié à la masse.     Le connecteur Picoflex est aussi au verso

détail-verso.jpg (44698 octets)

 














                                                                    .                    

  Le cimpr sera soudé sur le flanc droit comme dans le STF13 . Utilisé aussi par le connecteur DIN, pour le
   tachymètre  extérieur (TY/ty) ou la liaison   RS232  (Tch): chargement d'une nouvelle version , liaison avec
   un autre STF pour récupérer  les données d'une ou plusieurs cellules, liaison avec un PC avec le logiciel
   SIMULTEF. Notons que l'appel de ces fonctions est automatique par simple branchement du
   cordon spécialisé.  Les lignes PA0, PA1, PA6 et PA7 sont égalerment transmises au circuit imprimé de
  potentiomètres rectilignes ci-contre  par le connecteur à 4 picots coudés
   Les liaisons +5,TY,Tx, Rx proviennent du codeur ( au dessus du quartz 32768 Hz du DS1302 )

             Ce petit circuit imprimé simple face reçoit le câble plat Picoflex et à l'aide des diodes de séparation  
                   assure le fonctionnement des commandes de façade :
                    STM, le stop moteur, sécurité indispensable en électrique 
 .                 BIS et TER activant les configurations de la cellule active ( BASE si tous deux sur off, BIS sur On
                   pour la   seconde, TER sur On pour la troisième. Si BIS et TER sont sur On on est en TER qui est
                   prioritaire.  Voir Mode d'emploi . V8  est sans intérêt pour cette version. Ne pas monter
                  TR 
Poussoir d'appel. de l'autotrim

 

                                                                                                                                                                                                                                Circuit imprimé des potentiomètres,   Couplages. Dual-ratepot-lin.jpg (63777 octets)

                Ce cimpr supporte  les 3 potentiomètres des voies annexes  et le potentiomètre de trim gaz des moteurs thermiques.
                La plaquette est fixée sur la face avant du boîtier par 4 vis de 2 mm à tête plate donc les emplacements sont marqués
                sur la figure par des croix
                Attention, les potentiomètres sont vus par transparence. En haut vous avez la ligne +5V et
                en bas la ligne de masse
                Dans la partie haute 4 ouvertures rectangulaires sont ménagées pour le passage des corps des  interrupteurs à bascule
                qui remplacent les glissières des STF05. Il suffira ainsi d'un trou de 5 mm pour les fixer
                Les liaisons PA0/1/6/7 viennent du cimpr ci-dessus

                                              Circuit imprimé du clavier Codeur

clavier.jpg (17910 octets)











      Ce cimpr reçoit les quatre touches P, E, -,+ et leurs diodes      La Figure est vue ci-contre côté cuivre. 
      Le cimpr est relié au circuit principal par un cordon à 5 fils soudés sur les plots   PA0/1/2/3/4
      et terminé par un connecteur 2.54 femelle.      Le clavier est fixé sur la façade par 2 vis de 2mm
                                                                                                                                                                                                                               
                                       CLAV2.jpg (17820 octets)                                                                                                                                                                                             Circuit imprimé du clavier de la télémesure     

                Ce petit circuit imprimé est en réalité un simple support pour les commandes à touches
                C'est donc un rectangle de circuit simple face non pré sensibilisé dans lequel il faut
                découper 3 trous de 6 x 6 mm pour les touches dans lesquels elles seront insérées
                et deux trous de 12,5 x 6 mm pour les petits commutateurs.
                Ces 5 pièces devront rentrer à frottement dur dans ces logements. On pourra utiliser
                de l'araldite le cas échéant mais pas de cyano liquide risquant de bloquer poussoirs ou
                manettes
                La figure est vue de l'extérieur de l'émetteur d'où le "NB"
                Les fils de liaison rejoignent le cimpr principal aux points  m, E, +, P -, stp.
                Nous conseillons des picots coudés au pas de 2 mm et des liaisons soudées sur une
                barrette femelle.

Relais-liaisons.jpg (32612 octets)

           Cimprimés pour relais des connexions

     Deux modèles sont prévus permettant d'installer soit un XBEE PRO  soit un module FRSKY DHT
     Nous les avons réalisés avec de la carte à bandes et perçages au pas de 2.54 mm.Trous de 1mm.
     On peut utiliser soit des barrettes tulipes soit des douilles subminiatures que nous vous fournirons gratuitement.
     Dans les deux cas des barrettes tulipe avec les connexions soudées dans leurs trous seront embrochées dans les
     douilles soudées sur la carte.
     Les barrettes du bas de carte reçoivent les connexions venant du codeur
     Les barrettes centrales renvoient les signaux vers le connecteur DIN
     les barrettes supérieures assurent le fonctionnement du module 2.4 GHz choisicomposants-BF.jpg (15539 octets)
     Au final la carte est fixée en haut de la  partie plate intérieure du boîtier, à l'aide de double face adhésif épais
                                                                                                        
                                                                                                Cimpr de l'ampli BF
                                             Le circuit de synthèse vocal fournit un signal BF qu'il faut amplifier pour restituer
                                             un son bien audible.Nous utilisons pour cela un LM386 alimenté en 5V.
                                             Un potentiomètre 10k Poher permet un réglage du volume.
                                             Comme on le voit sur les photos du STF13 le circuit imprimé BF est soudé par la
                                             tranche sur le flanc droit du boîtier et le réglage du volume se fait à l'aide d'une
                                             roulette en époxy 8/10 fixée sur l'axe du potentiomètre à l'aide d'une vis de 2mm
                                              de bonne longueur
                                             C3 alimente le HP lequel retourne par ailleurs à la masse
        

         Le XBEE PRO
    est à monter sur une plaquette que nous vous fournirons gratuitement.
         Voir cela dans la page réalisation du 2.4 GHz      et dans celle du STF13
         Pour ce qui concerne le module DHT Frsky plus volumineux , le mettre où  l'on  peut
         comme l'on fait des réalisateurs du STF13

         Les XBEE ont été abandonnés par quelques modélistes car ils provoquaient des ruptures de liaison par portée insuffisante supposée.
         Je pense que ce diagnostic est erroné et que la perte  de contact avec le modèle est due à une autre raison :
         En effet les XBEE ont la particularité quelque peu fâcheuse de mettre quelques secondes  pour assurer le "binding" entre émetteur et récepteur.
         Si l'alimentation du récepteur et des servos se fait par une batterie unique, il peut arriver que des pics de décharge ne soient pas corrigés par le
         régulateur 3.3 V du XBEE lequel fait un bref reset d'où nouveau binding pouvant demander quelques secondes et provoquant la panique du pilote.
         Le remède est simple : Ne plus alimenter le XBEE par la batterie servos mais par un élément lipo distinct de faible capacité. ( 3.7 V  150 mAh )
         C'est la technique que nous utilisions avec les récepteurs à synthèse de fréquence. C'est simple mais parfaitement efficace/

La    RÉALISATION 

            Vous trouverez ci-dessous quelques renseignements pour vous aider dans ce travail si vous avez le courage de l'entreprendre 
            J'ai repéré récemment sur le net un revendeur où vous pourrez trouver presque tous les composants nécessaires à des prix abordables. Il s'agit de  e44.com  situé à NANTES
            Je donnerai donc dans la liste des composants les références relatives à cette source, ce qui ne vous oblige en rien évidemment !
            
            Mais avant de vous lancer dans les achats, il faut être assuré de pouvoir aller au bout de la réalisation et pour cela il y a deux étapes à franchir :
                   - la fabrication des circuits imprimés
                   - le problème du boîtier

                Les circuits imprimés
        
Si vous avez une expérience de leur réalisation et le matériel nécessaire :  insoleuse, solution de développement, cuve de gravure et perchlorure, produit d'étamage, vous pouvez tenter l'aventure
            en commençant par les circuits simples ce qui vous permettra de vérifier vos paramètres de travail. En effet le circuit principal demande une gravure précise.
            Pour les 5 cimpr il faut une plaque d'époxy présensibilisée simple face de 20 x 30 cm      ( e44    réf   PRES2SF )
            Par contre, si vous n'avez jamais utilisé le perchlo, la seule solution sera de commander les plaquettes chez un fabricant à l'unité. Faire une recherche sur le web pour trouver la perle rare
            Dans les deux cas il vous faut les fichiers des circuits :
                                
             format      EPS         - codeur/télémesure               - cimpr/inter                 - cimpr/potDC                  - clav/cod              -  cimpr/BF
             format      PDF         - codeur/télémesure               - cimpr/inter                 - cimpr/potDC                  - clav/cod             -   cimpr/BF
             
            Les fichiers sont au format PostScript  (  .eps ) à utiliser avec gsview à télécharger. Voir ici         Mais ils sont donnés aussi en version PDF à exploiter avec ACROBAT READER..
           Le passage de .eps à .PDF se fait facilement par l'intermédiaire du logiciel gratuit PDF24 .
           Je peux  aussi   fournir les fichiers GERBER et EXCELLON au cas où le fabricant les demanderait. Me contacter par Email
           Percer ou demander le perçage de tous les trous à 8/10. Agrandir à la pose des composants là où c'est nécessaire

                Le boîtier
            Les circuits imprimés ont été dessinés dans l'optique de la présentation du STF13. C'est donc ce type de boîtier qu'il faudrait utiliser. Jeter un coup d'œil au début de ceci.
            On pourra envisager un autre boîtier de récupération mais ce ne sera pas sans problème pour le montage.
            En fait le mieux est de fabriquer cet élément important pour une réalisation simple       C'est moins difficile que supposé au départ.
            Voir STFbox et s'en inspirer ( hors boîtier HF 41 ou 72 inutile en 2.4 GHz )    Il faudra se procurer une plaque d'alu de 1 mm. Si possible de l'alu pur se pliant très facilement.
            par exemple chez CONRAD ou EBAY ou AMAZON.    Penser aussi à prévoir le fond de boîtier lui aussi dans la même matière
            Et par ailleurs de l'epoxy simple face pour les flancs. Une plaque de 20 x 30 cm.    Par exemple  chez   e44.com     référence.   CU4F 
            A noter que les pliages de la partie principale sont faciles car tous parallèles. Il faudra pour cela fabriquer une  presse avec pièces de bois dur comme on le voit ici 
            ( toutes proportions gardées ). A noter que les trous et découpes doivent se faire avant les pliages. Une pince à découper si  vous n'avez pas de cisaille EDMA  : chez e44.com , réf   APF
            Je n'ai plus de décor de face avant, les plaques spéciales n'étant disponibles que par boîtes de 10. Il faudra alors trouver vous même une solution.
            Plan de perçage de la face avant disponible sur demande

               Les composants de la carte principale
                       NB.   
L'origine des composants peut être diverse. Nous vous proposons plusieurs sources sachant qu'il faudra grouper les commandes
                                 pour réduire les frais de livraison. Entre autres    MOUSER (M),    e44,   EBAY ( EB ). J'ai été surpris du nombre impressionnant de composants
                                 disponibles chez ce dernier distributeur, sans parler des prix souvent très bas

                   Le Codeur                 

     1 µC    MC9S12A256CPVE    80p  ( M, EB )
     1         CD4053BM 96 CMS   ( M, EB )
     1         MCP604T-I/SL       CMS    ( M, EB )
     1         DS1302                   CMS    ( M, EB, e44 ) 
     1          7805CD2T     format       D2PAK
     1         quartz      16 MHz
     1         quartz       32768 Hz
     8          Pot    100 k    VISHAY  TS53YJ      ( M )
     2          Pot      22 k   VISHAY   TS53YJ      ( M ) 
     1          barrette  pivots mâles coudés 2.54     
     1          barrette  femelle 2.54    pour d°
     1          barrette  8 picots tulipe  (PT4, PPM, ...rx )
     1          barrette   femelle 4 pts, pas de 2 mm
     1          connecteur 2x7 picots mâles 2.54 pour afficheur
     1          connecteur mâle 8 pts pour cordon Picoflex 
                                 ( M  : 538-90325-0008 )
     1          batterie cad-ni   ou NiMh    2.4 V   miniature  
     
      R1..3      27k    ( 805 )
      R4..7      1M   ou   100k ( 805 )
      R8          33k   ou  15k    ( 805 )
      R9          33k   ou  10k    ( 805 )
      R10/11   18k   ou  33k    ( 805 )
      R12/13   18k   ou  33k  ( 1206 )
      R14        10       ( 805 )
      R15/16  4.7k   ( 805 )
      R17       6.8k   ( 805 )
      R18        15k    ( 805 )
      R19       5.6k   ( 805 )
      4 straps 1206   0 ohm
     en rouge  valeurs pour M7 Frsky
     ajouter pour M7 :
     2 rég 3.3V   LP2950-33LP03 (M)
     2   1 µF t/A   et 2    0,1µF 805
       C0                  22 µF    ( t/ch )
       C1..3             0.1 µF     ( 805 )
       C4/5              3.9 pF     ( 805 )
       C6                 4.7 nF    ( 805 )
       C7/8              0.1 µF     ( 603 )
       C9..12            22 nF    ( 805 )
       C13/14/17     10 µF      ( t/B )
       C15/16/19    0.1 µF      ( 805 )
       C18               0.1 µF    ( 1206 )

                 La Télémesure      

               1 µC    MC9S12A256CPVE    80p  ( M, EB )
               1          7805CD2T     format       D2PAK
               1           BC547
               1           régulateur    3V    CMS  M :  TPS73030DBV
               1           ISD33120S    ( DIGIPART  ,  EB  )
               1          quartz      16 MHz
               1           Pot      22 k   VISHAY   TS53YJ      ( M ) 
               1          connecteur   2 x 7 picots mâles 2.54  pour afficheur      
               1           barrette    8 picots mâles coudés, pas de 2 mm
               1           barrette    4 picots mâles droits,   pas de 2 mm 
               1           barrette   femelle   4 points, pas de 2 mm

      R1..3           27k    ( 805 )
      R4..8          6.8k     ( 805 )
      R9              4.7k     ( 805 )
      R10..12         1k     ( 805 )
      R13            470     ( 805 )
      R14            8.2k    ( 805 )
      R15/16       4.7k     ( 805 )
      R17            6.8k    ( 805 )
      3 straps  805     0 ohm
       C1..3           0.1 µF       ( 805 )
       C4               4.7 nF   ( 805 )
       C5/6            3.9 pF    ( 805 )
       C7..12        0.1 µF    ( 805 )
       C13/14          1 µF    ( t/A )
       C15/17       0.1 µF       ( 805 )
       C16            150 µF    ( t/B )
       C18              22 µF    ( t/B )

                  Autres cimpr

Cimpr Pot et Dr/Cp
      4 pot  ALPS, course 30 mm  10 k ou 50 k  ( M, e44 )
      4 commutateurs On/On , canon de 5mm  ( ILM1RT )
      4 diodes 1N4148
      1 cordon 4 fils soudés terminé par
           barrette femelle 2.54
      4 vis 2 mm, L 5mm     ( VM2x5 )
   Clavier codeur
       4   touches  6 x 6 mm   h= 7 mm  DTS63K
                                      ou h=9.5 mm   DTS65K
       4   diodes 1N4148
       1   cordon 5 fils soudés terminé par
             barrette femelle 2.54
    Ampli BF
    1   LM386N  DIL
    1   Pot  Piher 10 k          CA9V10k
    R1     10          ( 805 )
    C1     47 nF    ( 805 )
    C2    0.1 µF    ( 805 )
    C3    100 µF    ch/t B
    1 cordon 3 fils soudés  terminé par
         barrette tulipe 3 picots
    C4      47 µF    ch/t B
     1       HP   8 ohms      HP508
  Cimpr relais commande
      1   connecteur mâle 8 pts pour cordon Picoflex 
                                 ( M  : 538-90325-0008 )
      1   barrette  4 picots mâles coudés 2.54
      7  diodes 1N4148
   Clavier télémesure
       3   touches  6 x 6 mm h= 7 mm  DTS63K
                                    ou h=9.5 mm   DTS65K
       2   inverseurs à glissière 12.5 x 8 mm   ( GA55 )
       1   cordon 7 fils soudés terminé par
              barrette femelle 8 pts pas 2mm

       

Pièces diverses

         1    afficheur LCD  2 x 16 caractères pour télémesure   80 x 36 mm         +   cordon de connexion
         1    afficheur LCD  2 x 16 caractères pour codeur, idem ci-dessus ou grands caractères    Rétro éclairage  < voir plus loin >
         1    touche  6 x 6 mm pour autotrim. ( e44 : h= 7 mm  DTS63K ou h=9.5 mm   DTS65K )
         7    commutateurs subminiatures On/On,  canon de 5 mm. Pour  BIS TER, DR1, DR2, CP1, CP2, STP alarme ( ILM1RT )
         1   inverseur 3 positions On/Off/On, canon de 6 mm, pour voie T ou R    IL1RTM      +   2R    10k  1/4W
         1   inverseur à glissière 12.5 x 8 mm pour stop moteur    ( GA55 )
         1   interrupteur  M/A     +   un polyswitch réarmable RUE250  (M)
         1   prise CINCH de charge batterie (  FRCR )   sa fiche mâle ( FRMC )
         1   socle DIN  de chassis   8 points ( FD8C )
         1   câble plat Picoflex 8 fils avec ses connecteurs sertis  ( M   598--90325-008 )
         2   manches de commande de FRSKY type M7 à effet hall            Manche testé : OK        24,90€ pièce
                                             ou de Chengzhou   réf  RB-Jum-03  à effet hall         Non testé        14,72€ pièce
                                             ou de RobotShop  RB-Hit-129    (  effet Hall ?? )   Non testé        24,28 € piéce
         1 ou 2  barrettes picots tulipe
         6 éléments NiMh   1.2 V     2000 mAh   format AA
  

  NB    Je dispose d'une dizaine de µC et de quelques afficheurs à grands caractères.   Les amateurs entreprenant la réalisation du STF19  pourront éventuellement me contacter
            Même chose pour le régulateur 3V de la télémesure; pour certaines valeurs des R et C.  Je peux fournir aussi des douilles subminiatures ........................
           Si vous constatez des anomalies dans cette description ou des points obscurs n'hésitez pas à me contacter

Détails de réalisation

Prochainement , si nécessare    !!!!!